La fertilisation azotée avec UTEC

Un procédé pour améliorer l'efficacité de l'urée

Nous utilisons de l’urée granulée.

Cette urée est imprégnée avec notre formulation de l’inhibiteur d’uréase NBPT.

 

formulation azotée l'urée grannulée UTEC

UTEC®, pour remédier aux faiblesses de l’urée L’urée est l’une des matières fertilisantes azotées les plus répandues dans le monde agricole en raison de sa teneur élevée en éléments nutritifs. Sa principale faiblesse est d’être susceptible de volatilisation ammoniacale, ce qui réduit son efficacité et rend ses performances variables d’une année sur l’autre. Les inhibiteurs d’uréase, comme UTEC®, ont été développés pour réduire ce phénomène.

Inhibiteur d'uérase UTEC

Utilisée sans UTEC® :

L’urée est sujette à de fortes pertes d’azote qui peuvent varier en fonction du type de sol et des conditions climatiques. En effet, après son application, l’urée est rapidement hydrolysée sous l’action d’une enzyme présente dans le sol : l’uréase.

Lors de cette transformation, elle se décompose en gaz ammoniac (NH3), puis en ions ammonium (NH4+).

Conclusion : des pertes significatives en azote (sous forme ammoniac NH3) par volatilisation.

Utilisée avec UTEC® :

L’inhibiteur d’uréase UTEC® est une formulation liquide à base de NBPT.
UTEC® bloque temporairement l’hydrolyse de l’urée, ce qui réduit fortement les pertes d’azote sous forme ammoniac.
L’inhibition de l’enzyme uréase par UTEC®, durant 7 à 14 jours, permet d’éviter une élévation ponctuelle du pH du sol liée à une hydrolyse rapide de l’urée.

Les conditions sont ainsi moins favorables à la forme gazeuse et les pertes sont limitées.
L’urée étant une molécule très soluble, celle-ci pourra plus facilement pénétrer dans le sol (par exemple, grâce à une pluie ou une irrigation) avant le début de l’hydrolyse.

Conclusion : les pertes par volatilisation sont réduites, l’azote reste disponible pour la culture.

Réduction des pertes par volatilisation urée UTEC

Ce mode de fonctionnement spécifique confère à UTEC® 46 une efficacité accrue de la nutrition azotée par rapport à une urée classique.